Mot d’accueil du curé

Soyez tous les bienvenus sur ce site !

Au seuil de ces vacances estivales, permettez-moi de vous adresser ces quelques mots, à la fois pour vous souhaiter bonnes vacances pendant un temps de repos bien mérité, et pour préciser le véritable sens chrétien du repos.
L’homme perçoit, directement ou indirectement, qu’il est une énigme : qui suis-je, moi qui existe sans avoir en moi le principe de mon être (puisque je n’ai pas demandé à vivre et que je ne suis pas maître du jour de ma fin !) ? Toute personne recherche le bonheur à sa manière et tente de l’atteindre en ayant recours aux ressources dont elle dispose. Toutefois, cette aspiration universelle n’est pas nécessairement exprimée ou déclarée ; au contraire, elle est plus secrète et cachée qu’il n’y paraît, prête à se révéler face à des urgences particulières. Très souvent, elle coïncide avec l’espoir de la santé physique ; parfois, elle prend la forme du désir anxieux d’un plus grand bien-être économique qui permettrait de s’offrir tout ce que l’on convoite comme des vacances de rêve à l’autre bout du monde ; de manière diffuse, elle s’exprime par le besoin d’une paix intérieure et d’une vie pacifique avec le prochain.
La foi au Christ nous l’apprend, ces aspirations ne peuvent trouver leur accomplissement plénier que si Dieu lui-même les rend possibles, en nous attirant à Lui. Le salut total de la personne ne consiste pas en ce que l’homme pourrait obtenir par lui-même, comme la richesse ou le bien-être matériel, la science ou la technique, le pouvoir ou l’influence sur les autres, la bonne réputation ou l’autosatisfaction. Rien de créé ne peut satisfaire entièrement l’homme, parce que Dieu nous a destinés à être en communion avec Lui, et notre cœur sera sans repos tant qu’il ne reposera pas en Lui, comme nous le rappelait superbement saint Augustin. « La vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine ». « S’il fallait, à l’inverse, juger ou évaluer la rédemption d’après les besoins existentiels des hommes, comment pourrions-nous échapper au soupçon d’avoir simplement créé un Dieu-Rédempteur à l’image de nos propres besoins ? »
C’est toute la personne, en effet, corps et âme, qui a été créée par l’amour de Dieu à son image et à sa ressemblance, et qui est appelée à vivre en communion avec Lui. Cet amour gratuit de Dieu ne cesse d’essayer de se rendre proche de nous, pour nous combler de ses dons, de son amitié, de sa joie.
Alors pendant ces vacances, au diable les excuses de devoir toujours courir affairés par la vie quotidienne souvent frénétique, même pour tant de retraités, et prenons le temps de nous arrêter pour prier, lire la bible, aller à la messe et, pourquoi pas, pour faire le point sur sa vie de foi avec un prêtre ?! Peut-être le véritable repos se trouvera-t-il dans la réconciliation avec nous-mêmes, avec notre vie, avec notre histoire, avec ceux qui nous entourent et avec Dieu lui-même.

Très bel été à tous ; bonnes vacances et bon repos du corps et de l’âme.
P. Jorge Marques
PS : Voilà encore une suggestion d’un membre de l’EAP, très belle et simple à mettre en œuvre : Lorsque vous passez devant une belle croix (en bord de route, sur un chemin, dans la campagne, au sommet d’une montagne ou encore dans une église…) pourquoi ne pas se faire photographier avec cette belle image qui nous a touchés : cela ferait de belles images à la rentrée pour égayer le bulletin paroissial, le site Internet, on un panneau regroupant ces images dans l’église…
Cela pourrait être envoyé par email à la paroisse et regroupé dans les photos du site internet.